Karel Geraerts " Mes trois saisons au Standard de Liège ont été les meilleures de ma carrière"

Le 03 10 2019 à 19h23

En exclusivité pour Leero Sport News, Karel Geraerts s'est livré sur les deux clubs de son coeur : le Standard et Charleroi.

Karel Geraerts, véritable légende du Standard de Liège passé aussi par Charleroi nous a accordé une interview en exclusivité après le match nul face aux zèbres. 


Bonjour Karel, merci de nous accorder ce moment. Qu’est ce que représente le Standard de Liège pour vous ? 

J’ai joué 3 saisons là bas et ça a été les meilleures saisons de ma carrière. Je suis devenu international au Standard, j’ai rencontré des supporteurs très chauds. J’ai été tellement heureux dans ce club. 


Mes 3 saisons au Standard de Liège sont les meilleures de ma carrière


Vous avez connu quelque coach de renom comme Dominique D’Onofrio. Quels souvenirs en gardez-vous ? 

Dominique est le coach qui m’a donné confiance en moi. Il était très agréable mais il était aussi très dur avec les joueurs. Les journalistes pensaient qu’on avait trop de caractère, mais c’était vraiment Dominique le patron. Un super mec. 


Dominique D'onofrio était vraiment un patron


Pourriez-vous nous raconter votre arrivée au club ? 

Quand je suis arrivé au Standard c’était Lucien D’onofrio le grand patron avec Pierre François le directeur général qui a fait des choses magnifiques, en directeur technique, il y avait Michel Preud’homme. Ces trois là ont réalisé de belles choses. Ils ont réussi à bâtir un groupe solide avec Deflandre, Runje, Sarr, Jovanovic c’était vraiment une super équipe. 


Le trio D'onofrio, François et Preud'homme a fait des choses remarquables


Que pensez-vous de l’évolution de Michel Preud’homme ? 

Il a énormément évolué et pour moi, c’est vraiment une référence mondiale dans le coaching. Il a fait son équipe à son image et les joueurs connaissent les valeurs du Standard. Il y a une vraie communication car on voit bien que l’effectif sait ce que Michel veut d’eux. Tous les postes sont doublés et de façon qualitative, c’est une grande chance. Je pense qu’on va assister à une grande saison des Rouches. 


Vous avez aussi évolué à Charleroi, qu’en retenez-vous ? 

Cela fait quelque années que je suis parti mais Mehdi Bayat décidait les choses avec Felice Mazzu sur le sportif. Il a dû recommencer chaque saison avec un effectif tout le temps modifié. Il a réussi à amener le club sur la scène européenne. Felice Mazzu a fait du très bon travail avec Charleroi. Chapeau ! Je fais aussi un coucou aux gens de la région, très chaleureux avec moi. 

Pour l’instant, ils ont une bonne progression. Surtout, ils ont le projet d’un nouveau stade pour attirer de nouveaux partenaires et ils ont les moyens pour le faire. Il faut réussir à concilier les politiques et les investisseurs car géographiquement, il n’y a pas trop de concurrence. Monsieur Bayat est en train de construire tout ça. 


Felice Mazzu a fait du très bon travail avec Charleroi


Vous avez aussi évolué avec un ancien Bordelais : Matthieu Beda. Nous avons été déçus de l’avoir vu partir vers la Belgique? 

J’étais avec lui dans le noyau dans le Standard, techniquement il était très fort et très sérieux dans son placement. Je peux comprendre que vous soyez déçus car il a beaucoup apporté au Standard de Liège malgré son départ un peu tôt dans la saison. (rires)


Quelle est la suite pour vous ? 

Pour l’instant je suis adjoint à l’Union Saint Gilloise depuis cette saison, on a de beaux projets et j’espère que ça va aller au bout. 


Merci Karel 

  • 1267 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles