Florian Taulemesse "Je trouve génial que le Standard de Liège s'appuie sur des jeunes du cru comme Emond"

Le 03 10 2019 à 18h02

En exclusivité pour Leero Sport News, Florian Taulemesse a répondu à nos questions concernant le match opposant le Standard à Eupen.

Florian Taulemesse, véritable guerrier sur et en dehors des terrains a marqué KAS Eupen de son empreinte en ayant largement contribué à mettre le club sur les rails du professionnalisme. A l’occasion du match face au Standard, il revient en exclusivité sur son passage chez les noirs et blancs. 



Bonjour Florian, quels souvenirs gardez-vous de KAS Eupen ? 

Les premières années, Al Naama a apporté les fonds et en a fait un club professionnel. La dernière année, on monte et j’ai eu la chance de jouer en première division quelque mois. Pour moi, c’était un rêve d’évoluer en professionnel et puis un poids en moins car c’était un objectif atteint. 


En Catalogne, le football est différent, c’est plus un football technique et de position


En quoi les entraîneurs hispaniques que tu as connu ont-ils sublimé ton jeu ?  

Tu sais, en Espagne et encore plus en Catalogne, le football est différent, c’est plus un football technique et de position. Titi Marquez m’a mis en confiance et j’ai profité du type de jeu l’équipe pour scorer. J’ai réellement passé un cap sur le plan personnel et sportif. Je garde aussi le souvenir de quelque joueurs d’exception comme Jeffren, Onyekuru ou Luis Garcia. 


Etait-ce une revanche pour toi qui n’a jamais percé en France ? 

Oui, c’est sûr quand on part d’un endroit pour aller à un autre, il faut avoir un esprit de revanche. C’est aussi ce qui s’est passé avec Larnaca où je fais une grosse première saison alors que ce n’était pas gagné d’avance. 


J’espère que KAS Eupen sera une saison de plus en Jupiler Pro League.


Tu as croisé la route du Standard. Quel est ton avis sur le club ? 

A l’époque où j’y étais, le Standard avait quelque difficultés mais ça a toujours été chaud. Une ambiance électrique, c’est pour ça qu’on joue au football. Je suis plus les résultats d’Eupen mais ils ont de super jeunes comme Emond qui a été prêté mais actuellement, je trouve génial que le Standard se base sur des mecs du cru. Michel Preud’homme est un homme de grand caractère, quand j’étais à Eupen, il entrainé Bruges et je peux te dire qu’il avait la bougeotte sur le banc. 


Michel Preud’homme est un homme de grand caractère


Penses-tu qu’Eupen va se maintenir ? 

Il va falloir qu’ils engrangent des points pour se maintenir le plus rapidement possible. Ils ont recruté beaucoup de joueurs, il va falloir créer des automatismes et laisser du temps mais j’espère que le club sera une saison de plus en Jupiler Pro League.


Quelle est la suite pour toi ? 

En ce moment, je suis à Larnaca. J’ai eu de bonnes statistiques mais la saison passée, on m’a fracturé la mâchoire et puis j’ai commencé à avoir des petits problèmes physiques mais je travaille pour revenir le mieux possible. 


J’ai eu des offres en Ligue 2 et en Belgique mais je suis bien à Larnaca


Est-ce que tu as eu des offres de France ou d’ailleurs ? 

Oui, j’ai eu des offres en Ligue 2 et en Belgique. Mais j’ai de très bonnes conditions ici. Le club n’a pas de problème d’argent et il veut progresser. On compte sur moi donc j’ai pas l’idée d’aller voir ailleurs. On va essayer d’être en haut du classement pour gagner un titre mais ça va être dur quand tu as l’APOEL. Même si tu vois le niveau du championnat, l’APOEL n’a pas démérité contre l’Ajax, le Top 6 est compétitif même sur la scène européenne donc il faut continuer comme ça. 


Merci Florian ! 

  • 1393 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles