Blocker notice

Claudio Winck : "J’espère réussir en Europe"

Le 17 12 2020 à 18h45

Actuellement joueur du Maritimo en Liga Nos, Claudio Winck suivi par le Standard de Liège cet été, attire désormais l'intérêt d'André Villas-Boas, entraîneur de Marseille.

Claudio Winck, arrière droit formé à l’Internacional est l’un des joueurs révélations de la Liga Nos. Biberonné au football dès son plus âge par son oncle Luis Carlos et son père, Sergio, le joueur du Maritimo enchaîne les bonnes performances au Portugal.

Suivi par le Standard de Liège cet été, le Brésilien s’éclate avec son club et continue d’attirer les regards. André Villas Boas, entraîneur de Marseille, suivrait les performances du joueur avec attention. 


Bonsoir Claudio, tu étais suivi par quelques clubs européens dont le Standard de Liège. Pourquoi avoir choisi le Maritimo ? 

Le Maritimo est allé droit au but. Ils sont venus me voir, ont pris contact avec moi et m’ont fait une proposition sérieuse. Le discours qu’on m’a tenu était cohérent et ambitieux. Je me suis dit avec mon entourage que ce serait un bon tremplin. Tout le monde m’a bien accueilli ici et je suis très heureux comme ça. 


Le Maritimo est allé droit au but.


En quoi Lito, ton entraîneur a-t-il sublimé tes performances ? 

Lito est un entraîneur qui aime les phases d’intensité . Il souhaite qu’on soit mort de faim sur le terrain en mettant de l’agressivité dans tous les compartiments du jeu. Il m’a beaucoup transmis et je continue d’apprendre de lui. Je suis très à l’écoute de son discours et de ses conseils. J’espère vraiment que nous allons pouvoir réussir ensemble au Maritimo. 


Lito est un entraîneur qui aime les phases d’intensité


Tu as la particularité d’avoir un oncle qui a porté le maillot de la Seleçao. Ressens-tu une certaine pression à égaler ses performances ? 

Mon oncle est une légende au Brésil. Il a porté ce maillot prestigieux et c’est surtout un exemple pour moi. Nous parlons énormément de football dans ma famille comme tu peux t’en douter. Pour ma part, j’espère réussir en Europe et relever ce défi. J’espère que mes performances resteront dans les mémoires. Je travaille dur tous les jours pour y arriver. 


J’espère réussir en Europe


Tu as joué avec quelqu’un que nous connaissons bien en Ligue 1 : Michel Bastos. Qu’as-tu partagé avec lui ? 

J’ai joué avec Michel Bastos en effet. C’est quelqu’un dont la carrière joue pour lui. Quand un joueur comme ça te donne des conseils, tu te sens fier d’être son interlocuteur et tu appliques, tout simplement. J’ai beaucoup admiré Michel. C’est un joueur rapide qui avait un sacré coup de pied. J’ai beaucoup appris de lui. C’est une source d’inspiration. 


Michel Bastos (…) est une source d’inspiration


Tu es l’une des révélations de la Liga Nos. Qu’as-tu changé dans ton quotidien pour y parvenir ? 

J’apporte beaucoup d’importance au travail. Je suis tous les jours en train d’essayer d’améliorer mon placement, mes gestes pour rivaliser avec les meilleurs au Portugal. Je veux gagner ma place ici et enchaîner les bonnes performances. 


Je veux gagner ma place ici et enchaîner les bonnes performances


Nous avons eu la chance d’avoir Mariano aux Girondins de Bordeaux. Un mot sur lui ? 

J’ai vu plusieurs matchs de Mariano. C’est un grand joueur. Un offensif rapide et adroit sur les phases d’attaque. J’ai toujours aimé son football et comme Michel, je m’inspire de ce genre de joueur pour améliorer ma palette technique. 


Mariano est un grand joueur 


Merci Claudio 


  • 1028 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles