Joseph Paintsil : "Les Girondins de Bordeaux ont toujours eu des offensifs de grandes qualités "

Le 24 01 2020 à 10h51

Joseph Paintsil, ailier du KRC Genk peu utilisé, a répondu à nos questions en cette période de mercato où Bordeaux et Liège cherchent à se renforcer dans ce secteur.

Joseph Paintsil, champion de Belgique avec Genk fut l’une des révélations de la Jupiler Pro League la saison passée. Il est actuellement en train de confirmer les bonnes prestations entrevues. Suivi par de nombreux clubs dont Bordeaux et Liège en ce mercato, le joueur a répondu à nos questions. 


Bonjour Joseph, merci à toi de nous accorder cette interview. Tu es un pur produit ghanéen, comment qualifierais-tu le fossé entre le football africain et européen ? 

Merci à toi d’être venu à moi. Je pense que la différence de niveau est surtout à mettre sur le développement et la formation du football sur les deux continents. Quand tu vois les infrastructures et les centres de formation ultra modernes en Europe, tu comprends que nous avons un très long chemin à parcourir en Afrique. 


Les différences d'infrastructures concernant la formation en Europe et en Afrique sont immenses


Tu démarres à Ferencvaros avant d’atterrir en Belgique. Parle nous de tes débuts là-bas. Cela semble peu commun…

En effet, plusieurs clubs européens me suivaient mais Ferencvaros n’a pas hésité, ils me voulaient vraiment et mon agent a fait le nécessaire pour que tout se finalise au mieux. Je n’en garde que des bons souvenirs avec notamment mon premier match où je marque directement. Après tout s’est enchaîné. 


Lors de mon premier match à Ferencvaros, je marque. Tout s'est enchaîné après.


Tu débarques ensuite à Genk. As-tu été surpris de leur intérêt ? 

Oui et non, mon agent m’a dit que le championnat hongrois était très suivi en Allemagne et en Belgique. Quand Genk est venu aux renseignements avec du sérieux, je n’ai pas longtemps hésité. C’était une sacrée première saison où tout nous réussissait en remportant tout d’abord le championnat ce qui m’a apporté une grande joie et puis, plus généralement, j’adore chaque minute de ma vie dans ce club. 


J'adore chaque minute de ma vie passée à Genk


Tu es Ghanéen et encore jeune. Quels sont tes objectifs avec la sélection ? 

Tu me poses une question facile ! Ça a toujours été un rêve de servir mon pays et c’est une fierté inimaginable de pouvoir revêtir son maillot. J’ai été très heureux de pouvoir jouer avec la sélection olympique mais maintenant, j’attends de confirmer avec les A et pourquoi faire une belle coupe du monde avec eux, c’est l’un de mes rêves. 


Tu as un jeu très vif porté sur la profondeur. Quels sont tes modèles ?  

Tu as raison, j’adore prendre de la vitesse et partir dans le dos des défenseurs pour créer le surnombre ou faire la différence. Mais je me régale devant les passes de Iniesta et Ikay Gundogan. Deux superbes joueurs qui rappellent que jouer au foot, c’est avant tout jouer simple de façon collective. 


Iniesta rappelle que jouer au foot, c'est avant tout jouer simple de façon collective


Pourquoi ne te voit-on pas plus jouer avec Genk ? 

Ecoute…Je suis toujours sous contrat avec Genk et c’est une décision qui est entre les mains du coach de me positionner ou non. C’est compliqué pour moi de commenter ma situation personnelle. 


Il est compliqué pour moi de commenter ma situation personnelle à Genk


Il y a beaucoup d’intérêts venant de France et de Bundesliga à ton propos. En période de transferts, que peut-on en penser ? 

Oui, j’ai vu ça en effet et c’est très flatteur de voir que les meilleures championnats au monde suivent tes performances. J’ai envie de te dire qu’il faut prendre son temps, voir ce qu’il y a sur la table et découvrir tranquillement ce que l’avenir me propose. Mais une chose est sûr : il ne faut jamais dire « jamais ». 


Durant les périodes de transfert, même si je suis sous contrat, il ne faut jamais dire "jamais"


Je suis obligé de te parler des Girondins de Bordeaux et du Standard de Liège. Connais-tu ces clubs ? 

Bien entendu que je les connais ! Pour Bordeaux, j’ai le souvenir d’un club qui savait jouer vers l’avant avec des offensifs de grandes qualités. Ils ont sorti quelque grands noms et notamment des joueurs africains. Je repense à Pascal Feindouno qui avait ce brin de magie que peu avaient. Même chose pour le Standard de Liège. Ce sont des clubs qui comptent et j’ai beaucoup de respect pour eux. 


Les Girondins de Bordeaux ont toujours eu des offensifs de grandes qualités


Merci Joseph ! 




  • 612 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles