Joachim Adukor : " Des contacts ont existé avec Bordeaux mais Sarajevo n’a pas tergiversé"

Le 10 09 2020 à 20h31

Il a fait le bonheur de la presse mercato pendant quelque jours avant de finalement revenir à Sarajevo. Joachim Adukor annoncé en partance vers les Girondins de Bordeaux et proposé au Standard de Liège a répondu à nos questions.

Annoncé par la presse du côté des Girondins de Bordeaux et proposé au Standard de Liège qui cherche à se renforcer au milieu, Joachim Adukor vient de rejoindre de nouveau le FK Sarajevo. Afin d’en savoir plus sur cette folle rumeur, nous avons contacté le joueur qui a bien voulu répondre à nos questions. 


Bonjour Joachim, peux-tu décrire ton style de jeu pour ceux qui ne te connaissent pas bien ? 

Je suis un joueur assidu sur la tactique et à l’écoute des consignes du coach. J’adore contrôler le jeu et être omniprésent. Je m’inspire beaucoup de Patrick Vieira qui savait faire don de soi. Je ne compte moi-même jamais les efforts pour aider mon équipe. Si je m’adapte à tous les systèmes de jeu, celui qui m’inspire le plus est le 4-2-3-1. J’aime jouer devant la défense avec un rôle de sentinelle pour combler les manques de ma défense et relancer proprement. 

Quand je suis au coeur du jeu, je me sens utile pour mon équipe, je sens la tendance du jeu, savoir si nous sommes dominés ou pas. J’ai vraiment l’impression de peser sur le jeu. 


J’aime jouer devant la défense avec un rôle de sentinelle


Tu as un parcours de baroudeur avec d’excellents débuts en Suède. Parle nous de cela. 

J’ai d’excellents souvenirs de la Suède. Gefle m’a donné l’opportunité de connaître l’Europe et la Coupe d’Europe. C’est vraiment là-bas que tout a commencé pour moi. Je remercie le Seigneur d’avoir guidé mes pas jusque là. 


Gefle m’a donné l’opportunité de connaître l’Europe et la Coupe d’Europe


Tu fais une partie admirable à Sarajevo face à l’Atalanta où tu délivres une passe décisive. Omniprésent, tu marques les esprits. Tu t’en souviens ? 

Oui bien sûr, le match face à l’Atalanta en Coupe d’Europe est de loin le meilleur et le plus abouti de ma carrière. Je n’oublierai jamais la passe que je fais pour Handzic qui est un super attaquant. Plus de clubs devraient s’intéresser à lui d’ailleurs. A la fin de ma carrière, je garderai des images de ce match, c’est certain. Je n’ai pas été surpris de voir l’Atalanta à ce niveau en Ligue des Champions cette année. Ils ont un jeu huilé avec des joueurs pour servir la tactique du coach. Ils ont mérité leur parcours. 


Le match face à l’Atalanta en Coupe d’Europe est de loin le meilleur et le plus abouti de ma carrière


As-tu encore des contacts avec la sélection ghanéenne ? 

Non, depuis quelque temps, les contacts se sont éteints mais je ne désespère pas de revêtir le maillot des Black Stars, comme tout joueur, c’est un accomplissement en soi. 


Je ne désespère pas de revêtir le maillot des Black Stars.


Venons en au fait. Ton nom a énormément circulé du côté de Bordeaux ainsi que du côté de Liège pour finalement revenir à Sarajevo. Info ou intox ? 

Oui, j’ai lu ces rumeurs dans la presse mais si des contacts ont pu exister avec Bordeaux, Sarajevo n’a pas tergiversé à me faire une proposition et m’inclure dans leur projet. Après, c’est une grande fierté de savoir que tu as des clubs comme Bordeaux ou le Standard qui te suivent. J’espère que mon temps viendra où je pourrais jouer dans de tels championnats, dans de tels clubs. 


Des contacts ont existé avec Bordeaux mais Sarajevo n’a pas tergiversé


Tu as connu Nicolas Gavory à Béziers en France. Sa trajectoire au Standard t’étonne-t-elle ? 

J’ai vu que Nicolas avait passé un palier en Belgique. A Béziers, c’était déjà un super joueur qui jouait milieu central mais il a vraiment progressé en jouant arrière gauche. Je suis vraiment content pour lui, c’est un bon mec. 


Gavory a vraiment progressé en jouant arrière gauche


Je suis assez surpris de ton parcours. N’as-tu pas eu de propositions de championnats plus huppés durant ta carrière ? 

Parfois en football, tu ne peux pas prédire avec certitude ce qu’il va se passer mais je suis croyant comme tu le sais et je crois en l’avenir. J’ai foi en notre Seigneur et lui seul sait ce qui est le mieux pour moi. Je marche en lui faisant totalement confiance. 


En football, tu ne peux pas prédire avec certitude ce qu’il va se passer


Merci Joachim ! 

  • 965 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles