Bruno Bellone :"Kamano aurait pu renforcer l'AS Monaco et arranger les Girondins de Bordeaux"

Le 10 09 2019 à 20h29

En exclusivité pour Leero Sport News, Bruno Bellone revient sur Social Foot, le projet monegasque, l'Equipe de France et les Girondins de Bordeaux.

Bruno Bellone, vainqueur de l’Euro 1984 avec l’Equipe de France a répondu à nos questions pour nous dévoiler « Social Foot », un projet généreux et ambitieux pour le monde amateur, sans oublier un clin d’oeil aux Girondins de Bordeaux et son analyse des qualifications.


Pour télécharger l’application, cliquez sur le lien : http://socialfoot.fr/



Bonjour Bruno, qu’est ce que Social Foot

Social Foot, c’est un réseau social innovant dédié au foot amateur filles-garçons. C’est une mise en relation entre partenaires-clubs et joueurs. Notamment pour les questions de logement et d’emplois sur place en plus des échanges entre clubs et joueurs. On va leur proposer équipements, transports, assurances, emplois, etc…L’application est gratuite. On a le soutien officiel de la Fédération Française de Football. On est aussi parrainé par Zinedine Zidane et c’est une grande fierté. 


Social Foot est parrainé par Zinédine Zidane 


Pourquoi le football amateur ? 

Comme tu le sais, cela peut quand même aller jusqu’au National 1. Nous ne sommes pas arrivés en pro du jour au lendemain. Il ne faut pas l’oublier. Plus que jamais, le football amateur a besoin d’aide car ils en ont de moins en moins. 


Peut-on aussi intégrer le monde pro via l’application ? 

C’est possible que des agents puissent s’inscrire, qui puissent voir des joueurs qui les intéressent. Le but, c’est de mettre en relation tous les intervenants du football. 

Les joueurs vont pouvoir mettre en ligne des vidéos d’eux-mêmes. Cela peut servir aussi à convaincre des clubs. Cela va créer du lien entre les clubs et les joueurs. 


Je pensais que Thierry Henry allait redresser l'AS Monaco 


Comment as-tu eu cette réflexion ? 

Au niveau du football, je suis plongé depuis 3 ans et demi, je regarde ce qui va, ce qui ne va pas. Cette application me permet de vibrer, cela me rappelle mes sensations de footballeur. Je me rends utile et c’est ce qui importe. 


On a parlé de l’Equipe de France aux prochains Jeux Olympiques, est-ce toujours un symbole de l’amateurisme ? 

A l’époque où je jouais en 1984, où nous avions remporté l’Euro, c’était la première fois que les professionnels étaient autorisés à participer aux Jeux Olympiques la même année . Aujourd’hui, si je regarde bien par exemple, Mbappé, il est champion du monde, je ne vois pas l’intérêt d’aller les jouer pour lui et puis, quelque part, ça enlève la place à quelqu’un de se montrer.


En 1984, on loupe le titre face à Bordeaux au goal average


Quel est ton analyse sur le projet monegasque ? 

Ecoute, quand Thierry Henry arrive au club, je pensais qu’il allait redresser l’équipe mais il a eu trop de blessés. Il n’a pas pu construire l’équipe qu’il voulait et c’est dommage. Même l’ancien entraîneur Jardim a dû se battre jusqu’au bout. Ils ont beaucoup recruté avec des joueurs compétitifs, il faut que cela se fasse. Monaco le mérite. 


Comment d’ailleurs vois-tu le travail de Jardim ? 

On dit toujours qu’un entraîneur ne doit pas rester trop longtemps dans un club. Je sais pas s’ils ont fait le bon choix de le reprendre. Tu vois, je regrette que ça n’ait pas marché pour Thierry Henry surtout quand tu vois ce que Zidane fait au Real. D’autant plus que j’ai peur que ça lui porte préjudice pour la suite de sa carrière d’avoir été licencié comme ça.


Tu as une histoire particulière avec les Girondins de Bordeaux, je crois…

En 1984, on loupe le titre au goal average. Ecoute, malheureusement, Bordeaux avait 8 ou 9 buts d’avance. Ca a été dur de l’avaler. En plus, on gagne à Bordeaux et on fait match nul chez nous. Et on perd en finale contre Metz en Coupe de France. Quand tu arrives à l’Euro, on te dit, « tu es le chat noir » et dans ta tête, tu espères fort que ça va mieux tourner au championnat d’Europe (rires). 


J'ai failli rejoindre l'Inter de Milan 


Comme tu as dû le voir, François Kamano a failli rejoindre Monaco, que penses-tu du joueur ? 

Tu sais, à mon époque, j’avais failli rejoindre l’Inter de Milan mais il n’y avait pas l’arrêt Bosman et les clubs étaient plus puissants que les joueurs. Tu ne pouvais pas partir comme ça. Le petit Kamano, c’est un bon petit joueur, rapide et percutant. Il aurait pu faire du bien à Monaco et ça aurait pu arranger Bordeaux mais tu sais, le football…c’est le football. Tous les clubs cherchent ce genre de joueurs maintenant : capable de faire des différences et en plus, il joue du même côté que moi, ça ne peut être qu’un bon mec ! (rires). 


Kamano aurait pu renforcer Monaco et arranger Bordeaux 


Ce soir la France va affronter l’Andorre, ça semble bien parti pour les Bleus, non ? 

Attends, attends, ne va pas trop vite ! Déjà il faut qu’ils se qualifient pour l’Euro et je leur souhaite. Après, l’Euro, ce sont des grosses équipes, très difficiles à jouer. Par exemple, l’Allemagne a refait totalement son équipe, ça va à deux mille. On ne va pas se le cacher, ça va être compliqué d’aller chercher ce trophée. 


Cela va être compliqué pour les Bleus d'aller chercher l'Euro 


Si tu avais une dernière chose à dire pour un futur utilisateur de Social Foot ? 

Téléchargez là ! C’est gratuit et c’est l’application qui va à merveille au football amateur. 


Merci Bruno ! 

  • 1029 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !