Wynton Rufer : "Les Girondins de Bordeaux sont un grand club dans une phase de moins bien, c'est indéniable"

Le 17 08 2019 à 09h46

En exclusivité pour Leero Sport News, Wynton Rufer nous parle de son académie, la finale de Coupe des Coupes 1992 sans oublier un clin d'oeil aux Girondins.

Wynton Rufer, l’un des meilleurs attaquants de l’histoire de la Bundesliga, nous a accordé un peu de son temps à un moment où les transferts s’internationalisent de plus en plus. Vainqueur notamment de la Coupe des Coupes avec le Werder face à Monaco en 1992, il en profite aussi pour faire un clin d’oeil aux Girondins de Bordeaux et évoquer son académie; https://www.wynrs.co.nz/



Bonjour Wynton, merci de nous accorder un peu de votre temps. Vous avez remporté la Coupe des Coupes en 1992, en marquant le deuxième but. Quels souvenirs en gardez-vous ? 

Vous savez, chaque finale est spéciale. Mais on ne va pas se mentir, une finale de coupe européenne, c’est très prestigieux et l’un des plus beaux moments qui puisse arriver à un footballeur. Maintenant, concernant le match en lui-même, que dire…remporter le trophée en marquant un but et en faisant une passe décisive sur l’autre, je crois que c’est pas mal, non ?( rires).


"Tout le monde reconnaît le formidable travail de Klaus Allofs en Allemagne"


Le premier buteur côté Werder est Klaus Allofs qui a joué aux Girondins de Bordeaux quelque saisons. Quel genre d’homme était-il ? Que pensez-vous de son travail en tant que directeur sportif au Werder ? 

Klaus est un gentleman et bien sûr un formidable joueur de football. Après sa carrière où il a atteint deux finales de Coupe du monde, il a aussi amené sa grande expérience en tant que directeur sportif au Werder mais aussi à Wolfsburg et tout le monde est unanime en Allemagne sur son travail. Un homme avec de multiples talents.


Vous semblez avoir entretenu un lien particulier avec Otto Rehhagel durant votre carrière. Est-ce que son management vous a inspiré pour votre academy ? Quel type de coach est-il ? 

Otto Rehhagel était comme un père pour nous. Une source d’inspiration pour beaucoup et pas seulement les joueurs de football que nous étions. Vous devez savoir qu’en finale de Coupes des Coupes en 1992, il prend la décision de faire jouer Klaus Allofs dès le départ alors que son genou le gênait. Il a complètement déstabilisé l’adversaire avec sa tactique de jeu changeante et ça a payé !


"Monaco m’avait proposé de les rejoindre avant que j’aille au Werder"


Vous étiez l’un des meilleurs attaquants européens à l’époque. Avez-vous eu l’opportunité de rejoindre la Ligue 1 ? Que pensez-vous de notre championnat ? 

Je vais tout d’abord rappeler que pour moi, la Ligue 1 est l’un des meilleurs championnat au monde et Top 5 en Europe. Monaco m’avait proposé de les rejoindre avant que j’aille au Werder mais j’étais très heureux d’aller jouer en Allemagne et rencontrer Otto Rehhagel.


Désormais, vous avez créé une academy en Nouvelle-Zélande. Pourriez-vous nous éclairer à son propos ?

Wynrs que vous devez prononcer « winners » est une idée un peu folle de rendre au football ce qu’il m’a donné et bien sûr d’aller amener une structure académique pouvant amener au haut niveau, même si la base est de prendre du plaisir. Notre objectif est aussi de former des futurs tops avec un staff important et inspiré. Par exemple, lors de la dernière coupe du monde U20 cet été, six joueurs venaient de notre académie dont Max Mata, Sapreet Singh, Trevor Zwetsloot, Leon van den Hoven, Dane Snell, Willem Ebbinge. 


La Nouvelle-Zélande a été éliminée par la Colombie. Quel est votre ressenti sur la Coupe du monde U20 ? 

Je vais très honnête, la Nouvelle-Zélande a fait un tournoi incroyable et s’est faite voler par des décisions d’arbitrage ou la VAR sur le penalty. La Colombie a raté ses 3 premiers penalties et on ne sait pas bien comment, un arbitre décide de faire retirer le troisième. Si vous revoyez la video, la décision de l’arbitre est incompréhensible.


"Les Girondins de Bordeaux sont un grand club dans une phase de moins bien"


Ici à Bordeaux, nous avons recruté Erin Nayler. Que pensez-vous du football féminin kiwi ? 

Annalie Longo, Rosie White et Betsy Hassett viennent toutes de notre académie Wynrs. Erin est une super joueuse et je rappelle l’élimination de l’équipe à la 92eme minute par la Hollande mais c’est le football. Cela montre aussi le niveau de l’équipe. 


Bordeaux cherche un top attaquant pour la saison prochaine. Le club est-il capable d’en attirer un selon vous ? 

Vous savez, toutes les équipes veulent ce genre de joueur. Bordeaux n’est pas le seul club sur cette piste et les variables sont nombreuses.


Qu’est ce que les Girondins de Bordeaux vous inspirent ? 

C’est un grand club qui est dans une phase de moins bien, c’est indéniable. Mais je leur souhaite de revenir rapidement au plus haut niveau et d’aller tutoyer le Paris Saint Germain ou Monaco.


Merci Wynton ! 

  • 2009 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles