Sparta Praha for ever

Le 20 09 2018 à 09h13

Ivan Hasek, ancien sélectionneur de la République Tchèque et icône du Sparta Prague a répondu à nos questions.

Ivan Hasek, ancien sélectionneur de la République Tchèque, entraîneur de Strasbourg et Saint Etienne a répondu à nos questions avant le déplacement des Girondins à Prague, ville qu'il connaît bien pour avoir été le symbole du Sparta Prague, le rival historique du Slavia. Entretien.


Bonjour M.Hasek, vous manquez à la Ligue 1, que devenez-vous ?

Je suis aux Emirats depuis quelque années, je suis passé par l'ancien club de Maradona (Al Fujairah SC ), aujourd'hui, j'ai repris un petit club qui joue en première division, mais même si les installations ne sont pas comme en Europe, et qu'en 3 mois les choses changent vite, cela me plait beaucoup.


Avec votre grande carrière (sportive et administrative). Est-ce que vous avez encore des challenges ?

Bien sûr ! Je rêve toujours de gagner la Champion's League ou le championnat d'Europe. J'attends le bon appel ! J'ai toujours le rêve que ça arrive (rires)


"Le Slavia est meilleure formation de Tchéquie pour moi avec une très bonne base"


Rio Mavuba a pris sa retraite et il est passé par le Sparta Praha, club que vous connaissez bien...

Oui, j'ai vu ça...c'est dommage. Je suis supporter du Sparta, j'y ai joué 10 ans, j'ai entraîné, c'est mon club comme Strasbourg. Ca restera dans mon cœur et sincèrement, même s'ils ont un gros budget, ils ont du mal à accrocher la Champions et ça fait mal.



Mihailo Ristic, l'arrière gauche du Sparta, proposé aux girondins l'année dernière, vous en pensez quoi ?

C'est intéressant mais ils ont beaucoup d'étrangers et ça fait mal pour l'équipe nationale. Le Sparta ont un budget 2x fois plus important qu'il y a 3 ans. Ils sont entrain de bien se placer en première division. Ils ont changé l'entraîneur je ne sais combien de fois mais les résultats tardent à venir...



Bordeaux affronte le Slavia Prague ce soir, un mot sur cette équipe ?

Le Slavia, c'est une équipe qui est alimenté par les Chinois et qui a acheté de très bons joueurs et un entraîneur expérimenté. C'est la meilleure formation de Tchéquie pour moi avec une très bonne base. C'est une équipe qui va se qualifier selon moi l'année prochaine en Champion's League.


Krmencik, annoncé à Bordeaux cet été, vous en pensez quoi ?

Ecoutez c'est un jeune intéressant, il aime la bagarre, il aime les contacts. C'est un buteur. Techniquement, c'est pas top mais il sait marquer le but décisif. C'est sûr que pour ça il est très intéressant, il faut autour de lui des joueurs qui étirent les défenses. Mais il faut le suivre c'est sûr.


Vous avez bien connu la génération Nedved, Baros, Koller, Jankulovsky, Ujfalusi ...Comment expliquez-vous que la République Tchèque n'y arrive plus sur le plan international ?

Oui, c'est vrai, je les connais bien. Milan (Baros), a encore joué contre le Sparta. C'est un joueur qui est encore en forme et dangereux pour les équipes de première division.

C'est comme ça, il n'y a pas de joueurs qui suivent. Jaro Plasil et Petr Cech jouent à l'étranger dans des grands clubs sinon, il y a un trou de génération. On a changé le travail avec les jeunes. Je pense que les jeunes générations se contentent un peu de ce qu'ils ont et ne font pas le maximum pour élever le niveau selon moi. Ils sont bien en Tchéquie.



Un joueur à retenir, c'est Jaroslav Plasil. Un mot sur ce personnage ?

C'est quelqu'un que j'adore parce que c'est un exemple pour les jeunes. Il est parti à 15 ans et a réussi dans les tous les pays. En termes de comportement, c'est exceptionnel. Jaro, ça joue et c'est la classe. J'ai voulu acheter Jaro pour les Emirats, il y a 2 ans mais les dirigeants m'ont dit qu'il était trop âgé...Il a toujours une super touche de balle, c'est un grand professionnel, c'est un fait.



Vous avez une relation particulière avec Strasbourg, que pensez-vous de sa renaissance ?

Je suis actionnaire et Marc Keller est un ami, j'ai confiance en lui à 100%, ils avaient besoin d'argent en 5eme division. Je devais quelque chose au Racing, et je sentais que c'était mon devoir de participer à ce fabuleux club.


Sportivement et administrativement, cela donne l'impression d'être bien géré. Votre ressenti ?

Cette deuxième année en L1, c'est la plus difficile. Tout le monde là bas fait en sorte que le club se stabilise et il faut être patient.


J'ai voulu acheter Jaro pour les Emirats, il y a 2 ans mais les dirigeants m'ont dit qu'il était trop âgé


Platini a déclaré que la Ligue des Champions est plus qualitative en termes de jeu que la Coupe du monde. Vous qui avez connu la coupe du monde, qu'est ce que c'est ?

Je pense que participer à cette compétition, c'est ce qui peut arriver de mieux à un joueur. On a tout un pays derrière vous. On ne joue pas pour le salaire parce qu'on veut que son pays gagne. J'ai eu la chance de la jouer, pour moi, c'était le meilleur dans ma carrière.


Ricardo est de nouveau entraîneur aux Girondins mais à l'époque, vous étiez sur la short list ? Qu'en est-il ?

(il soupire) J'ai entendu quelque chose effectivement, j'étais sous contrat à l'époque...personne ne m'a contacté directement.


Les joueurs de l'Est sont de plus en plus à la mode en ce moment. Ambassadeur et consultant pour les Girondins, ça vous tenterait ?

Bien sûr, c'est très intéressant, mais j'ai encore quelques années à passer à l'étranger. J'ai encore envie de gagner en tant que coach. Dans 5-10 ans, quand je retournerai en Tchéquie, avec grand plaisir.


Vous avez un petit mot pour les Bordelais et Stéphanois ?

Le football français me manque, je regarde la Ligue 1, l'ambiance en France, c'est quelque chose. Geoffroy Guichard restera toujours dans mon cœur. C'est une chance formidable de gagner en France. Je vous souhaite de grands résultats.


Un pronostic pour Slavia-Bordeaux 

Je ne vais pas froisser mon ami Smicer et puis je connais du monde là-bas (rires). Bordeaux était connu pour ses défenses sérieuses alors je dirai 1-1.


Merci Ivan !


Pour retrouver le match Slavia Prague-Bordeaux avec Snakill , rejoignez-nous sur YOUTUBE (cliquez sur le texte)

  • 959 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !