Oranje legend

Le 01 09 2018 à 10h39

Sander Westerveld fut l'un des meilleurs gardiens de Hollande. Pour nous, il nous donne de ses nouvelles

Sander Westerveld, vainqueur de la Ligue Europa avec Liverpool FC est aujourd'hui l'agent de Jaap Stam, une autre légende du football Batave. Il revient avec nous en exclu sur certains points et la rumeur De Boer à Bordeaux.


Salut Sander, c'est un plaisir de te parler,que deviens-tu ?

Je suis agent maintenant. J'ai eu le choix d'être coach mais les déplacements, la pression... j'ai donné pendant 20 ans. Aujourd'hui, j'ai envie de voir et passer du temps avec ma famille. J'ai quatre enfants tu sais. Mais finalement, je coach en dehors du terrain, comme Jerry Maguire, tu vois ? (rires). Mais, j'ai un super coach qui est un ami, Jaap Stam. Je m'occupe de lui, et avec ma carrière, je parle plusieurs langues dont l'espagnol. C'est le job qu'il me fallait.


Tu as été l'un des plus grands gardiens de ta génération et à Bordeaux, nous avons un problème de riche avec Benoit Costil et Paul Benardoni qui a signé à Nîmes en prêt. Qu'en penses-tu ? As-tu déjà ressenti cette situation ?

D'être plusieurs pour un même poste ? Ouais...Quand j'ai commencé à Liverpool. Je m'entraînais dur, je n'ai jamais traîné la patte. J'ai toujours été, dans les catégories de jeunes, en équipe nationale. Toujours été le numéro un. Et quand j'arrive à Liverpool, nous avons eu de supers moments mais quand Houllier est arrivé, il a acheté deux autres gardiens et il est venu me dire, « je n'aime pas les gardiens qui font des erreurs ». Et durant la saison, je fais deux ou trois erreurs, pour lui c'était trop, et il a mis Dudek dans les buts. Gardien, c'est de la politique en fait. C'est un poste très particulier, tu peux être le meilleur du monde, mais il y a un facteur chance indéniable. Il suffit d'une seconde pour disparaître. C'est pour cela qu'il faut profiter de chaque seconde.


"Bordeaux, c'est un gros club en France mais aussi en Europe"


C'est marrant que tu me dises ça, car Jesper Olsen m'avait dit la même chose dans une interview précédente.

Whouah, Jesper ! Ca remonte (rires). Dans le livre de Jaap Stam, il le dit aussi. On parle quand même de Jaap Stam, l'un des plus grands défenseurs de l'histoire qui a remporté la Ligue des champions, été un pilier dans l'une des plus belles équipes de Hollande...Et sa devise aussi, c'est de prendre du plaisir car les choses vont vite. Tu peux gagner la coupe aux grandes oreilles et disparaître l'année d'après. C'est pour ça qu'il faut profiter de chaque moment.


Que penses-tu de la finale de Karius ?

C'est triste. Pour être honnête, je pense qu'il se sentait à l'abri sur le premier but. Après, tu es en finale, ça te sonne, forcément. Le pire, c'est que c'était l'un des plus grands matchs de l'histoire de Liverpool et il l'a manqué, et il s'en souviendra toute sa vie. C'est un coup à faire des cauchemars...



Que penses-tu de la nomination de Steven Gerrard qui retrouve l'Europa League avec les Rangers ?

Pour être honnête, c'est difficile de dire quelque chose. En Hollande, nous avons un proverbe mais...j'ai du mal à trouver la traduction...satanée langue ! (rires). Ouais, en gros, ce n'est pas parce que tu as été un grand joueur que tu seras forcément un grand coach. Il est inexpérimenté et il arrive aux Rangers ! Ce qui est sûr, c'est que ce sera un gros test et il faudra que ses assistants soient expérimentés quant à eux. Lineker lui souhaite la même réussite que lorsqu'il fut joueur. Mais ce ne sera pas facile.


"Poyet était très agressif, je me souviens. Il jouait pour gagner, peu importe comment"


Lorenzo Amuroso était d'accord avec toi sur ce point ... Nous sommes à Bordeaux. Que penses-tu du club ? Tu as joué avec Kiki Musampa et Richard Witschge, je crois non ?

(rires) J'ai joué avec Kiki il y a un mois et demi et Richard avant la coupe du monde. C'était une exhibition pour une radio avec Kiki et Richard, c'était en Chine avec les anciens du monde entier, Malouda, Pirès  ! On a vraiment rigolé. Deux supers mecs.

Concernant les Girondins, on a joué contre eux en 1998-1999, je crois (avec le Vitesse Arhnem). Bordeaux, c'est un gros club en France mais aussi en Europe. Et je pense que ça a pesé quand Kiki et Richard sont venus chez vous. Je me souviens bien de Ramé. Des fois, je venais chez vous quand je rentrais en Hollande notamment. Superbe ville.


Tu a été un grand gardien et ici, il y a eu une histoire d'amour entre Preud'homme et Bordeaux à l'hiver dernier. Qu'est ce que cela t'inspire ?

Oui, je m'en souviens ! Michel, je le connais bien. Mais je crois qu'il y a eu un problème avec votre capitaine avec qui ce n'est pas passé. Le joueur était exceptionnel, il marquait dans le jeu, il avait un super style. C'est quelqu'un de très respecté en Hollande et en Belgique.


Tu as dû suivre l'actualité mouvementée avec le licenciement de Gustavo Poyet. Tu le connaissais ?

Quand je jouais en Angleterre, il jouait à Tottenham, je crois. Il était très agressif, je me souviens. Il jouait pour gagner, peu importe comment. Des fois, c'était trop. Il me faisait penser à Edgar Davids ou Jaap Stam. Il se battait sur tous les ballons, il était partout. Il avait une bonne technique malgré tout.



Que penses-tu de la coupe du monde ?

Tu sais, je suis content pour vous, mais la Hollande ne s'est pas qualifiée alors tu sais... ça été détendu pour moi même si j'adore Messi, j'aurais aimé qu'il gagne une coupe du monde pour compléter sa fabuleuse carrière. Mais vous aviez une superbe équipe et j'adore Hugo Lloris. C'est du haut niveau et c'est fondamental dans ce genre de tournoi.


"Bordeaux serait vraiment une superbe opportunité pour lui"


Ricardo semble tenir la corde pour le poste d'entraîneur aux Girondins mais on parle aussi de Frank de Boer que tu connais bien. Crédible selon toi ?

Frank, c'est un typique coach hollandais. Il veut garder la balle, attaquer, faire des scores...Franchement, Bordeaux serait vraiment une superbe opportunité pour lui si toutefois, il a l'équipe pour jouer comme il le souhaite...


Merci Sander !


ABONNEZ-VOUS à notre chaîne YOUTUBE pour plus d'exclu (cliquez ici)







  • 683 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !