Le "Grantakan" venu de l'Est

Le 29 11 2018 à 12h29

Jean-David Beauguel est l'un des meilleurs attaquants en République Tchèque. Il évoque pour nous le match entre le FC Girondins de Bordeaux et le Slavia Prague en Europa Ligue

Jean-David Beauguel est l'attaquant en forme de la Liga tchèque, le réel « Grantakan » de Zlin fait des miracles du côté de l'Elbe ayant inscrit son neuvième but ce week-end. Victorieux de la coupe nationale l'année dernière, la natif de Strasbourg vient de signer à Plzen nous parle de lui et du Slavia Prague, futur adversaire des Girondins de Bordeaux en Europa League.



Salut Jean-David, tu es attaquant de Zlin, peux-tu nous parler de toi ?

Ca fait bientôt 5 ans que je suis ici maintenant, déjà, je ne pensais pas que c'était physique à ce point. Je passais mes matchs à faire des déviations, dur sur l'homme, l'année dernière, j'ai eu pas mal de blessures. J'ai fait ma rééducation en France, j'ai vraiment travaillé mes points forts, j'ai pris confiance en moi et aujourd'hui, le championnat, je le connais bien, je n'ai jamais douté de moi et énormément cravaché pour arriver à ce niveau. J'essaie de progresser dos au jeu et quand on est bien à l'entraînement, on est bon en match. Cet été j'ai fait une grosse prépa, cet hiver aussi, je vais bosser pour prendre le train en match, j'ai une grosse motivation. Je vais montrer de quoi je suis capable. Je veux arriver à la fin de ma carrière sans avoir de regret.


"Attention à Stoch qui est très mobile et très chiant un peu comme Valbuena"


Cet été, les Girondins de Bordeaux se sont penchés sur Krmencik, peux-tu nous en dire plus sur ce joueur ?

J'ai vu ça en effet. En plus on a joué ensemble à Dukla Prague, il était prêté par Plzen et puis il a explosé. En fait quand je suis arrivé à Dukla, c'était l'attaquant numéro 1 mais brouillon dans sa première touche de balle notamment. Après le poste d'attaquant c'est surtout une question de confiance et puis il est reparti à Plzen et il a énormément progressé dans ses prises de balle, il est devenu international même Marseille, la Championship, la Bundesliga et l'Inter étaient sur lui selon les rumeurs de vestiaire mais le club voulait le garder pour jouer la Ligue des Champions et il s'est fait les croisés. Il a pris une autre dimension la saison dernière et a vraiment progressé, c'est indéniable.


Grygera te fait venir à Zlin, qu'est ce que ça fait de serrer la main d'une légende du football européen ?

Quand on lui sert la main, on sait qu'il a joué à la Juventus, à Fulham, à l'Ajax. Gros joueur, gros passé donc c'est sûr que lorsqu'on est devant lui, on sait que c'est un mec qui pèse. On a Jankulvski et Milan Baros à Ostrava qui met ses buts d'ailleurs dans le championnat. C'est toujours plaisant, je me souviens la finale face à Milan... je suis fier de jouer face à ce genre de joueurs.



Comment ça se passe à Zlin, tu es à 9 buts, je crois, non ?

Il fallait gagner le dernier match car on a 3 matchs compliqués qui arrivent, il fallait avoir 30 points avant la trêve et ne pas lâcher le haut de tableau, ça fait du bien car on a perdu contre le Slavia justement et en coupe aussi, donc notre dernière victoire fait du bien effectivement.


"Mais si après Plzen, un club comme Bordeaux m'appelle, ce serait vraiment très intéressant.


Peux-tu nous parler du Slavia Prague, le futur adversaire des Girondins de Bordeaux ?

Le champion en titre c'est Plzen, mais le Slavia, c'est une équipe qui ne se laisse pas faire, qui est très costaud avec de bons joueurs. Cette année, c'est vraiment très fort. Ils ont un très gros collectif mais il y a quelque individualités qui ressortent pour moi telles que Ngadeu et Deli, deux internationaux, j'aime bien Soucek, Olayinka devant est une vraie gazelle, il a un gros coffre et aussi l'international slovaque, Stoch qui est très mobile et très chiant un peu comme Valbuena. Donc attention à cette équipe.



Un retour en Ligue 1, tu y penses ?

En fait, je viens de signer à Plzen pour janvier, c'est vrai que je voulais un nouveau challenge et que pour l'instant je n'ai fait 6 bons mois et quand tu as Plzen qui vient te chercher, je ne pouvais pas dire non. Mon rêve est de jouer à l'Olympique de Marseille mais revenir en Ligue 1 pourquoi pas mais tu sais comme moi que les choses ne se passe jamais comme prévu.


Tu as ouvert ton palmarès, quelles sont tes ambitions ?

On a gagné la coupe nationale et la supercoupe l'année dernière. En championnat, pour Plzen ça va se jouer sur les grosses confrontations, mais l'Europa Ligue, c'est la compétition qui leur permet de se mettre en valeur, et donc faire un bon chemin dans cette compétition, c'est très valorisant. C'est vrai que jouer la Ligue des champions comme Plzen cette saison, on joue tous pour faire ce genre de match. Avec Dukla, on est allé au Lokomotiv etc...c'était le top du top !


"C'est sûr que lorsqu'on est devant lui (Grygera), on sait que c'est un mec qui pèse.


Qu'est ce que le club des Girondins de Bordeaux t'évoque ? Y jouer, ça te dirait ?

J'ai suivi un peu les actualités avec le coach et tout ça. Cornelius est vraiment pas mal, il doit être titulaire, il garde bien la balle avec les deux électrons à côté, ça peut faire très mal. Les Girondins c'est un club qui a une grosse histoire avec Laurent Blanc, ils ont dominé le championnat français. A ce moment là, je jouais à Niort, je savais que Bordeaux, c'était chaud. Avec le nouveau stade et la ville, c'est magnifique ! Mais si après Plzen, un club comme Bordeaux m'appelle, ce serait vraiment très intéressant. Il faut d'abord que je fasse mes preuves aussi en coupe d'Europe car on se mesure à des joueurs qui ont de plus grosses qualités, ça passera par là. Quand Rio a signé à Prague, je l'ai croisé dans un restaurant, je lui ai souhaité la bienvenue mais on n'a pas non plus vraiment parlé mais un mec sympa.



Olivier Giroud devient vieux, et son successeur serait Haller. Derrière lui en Europe et avec ce gabarit, je ne vois que toi. L'équipe de France, tu y penses ?

(il explose de rires) Je pense que le système de jeu va changer même si je pense qu'il faut un joueur de déviation comme Giroud. Honnêtement même si Lacazette, Pléa, Mbappé c'est fort, un profil comme Haller ou moi, c'est toujours intéressant mais on ne va pas se cacher il faut que je travaille beaucoup pour pouvoir réellement y penser. Tu vois mon voisin venait sonner chez moi cette été car je criais comme un malade devant les matchs des Bleus donc ouais, ce serait un rêve évidemment.


On fait un pari, si tu atteins les 20 buts en championnat, tu m'envoies ton maillot ?

(il réfléchit) Ok, si j'atteins la barre des 20 je t'en mets de côté mais je ne garantis rien si sur le dernier match de championnat je suis à 19...je vais peut être tirer à côté (rires). Non sérieusement, promis, je suis à 9 là, si je suis à 20, je t'en mets un pour toi.


Merci Jean-David et bonne saison !


Pour + d'exclus et voir le match BORDEAUX-PRAGUE, ABONNEZ-VOUS à notre chaîne YOUTUBE !


  • 647 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !