Grand attaquant

Le 11 11 2018 à 20h07

Pieter den Boer, véritable légende du football hollandais, passé par les Girondins nous donne de ses nouvelles.

Pieter den Boer a porté les couleurs des Girondins de Bordeaux après avoir remporté la Coupe des Coupes en 1988 avec Malines. Le grand attaquant hollandais n'a gardé que des bons souvenirs de Bordeaux.



Salut Piet', qu'est ce que représentent les Girondins de Bordeaux pour toi ?

C'était la meilleure période de ma carrière. Je suis parti du club, car c'était une décision du président en fait...Mais j'avais une super relation avec Jesper Olsen. C'était une super équipe. Il y avait du caractère et beaucoup de talent. Quand tu vois les défendeurs à cette époque, Durand, Dogon, que des tops players à cette époque. Ils ont tous eu un nom après dans le monde du foot. Et que dire des Dugarry et Lizarazu, avec un super coach. C'était une équipe avec laquelle il y avait des valeurs profondes, avec laquelle nous passions aussi de superbes moments en dehors. Il y avait vraiment un bon état d'esprit et sur le terrain ça se voyait avec Jesper Olsen qui me donnait pas mal de bons ballons pour marquer et encore aujourd'hui, je peux dire que c'était l'un des meilleurs avec qui j'ai joué par rapport à la complicité que nous avions.


"C'était la meilleure période de ma carrière. Je suis parti du club, car c'était une décision du président en fait"


Qui t'impressionnait le plus à Bordeaux ?

Je pense....il y avait beaucoup de monde tu sais...allez Durand, Dogon avec qui j'allais au restaurant de temps en temps. Lizarazu, un top mec. Et puis Olsen bien sûr.



Tu remportes la Coupe des Coupes en 1988, une sacrée performance, non ?

Bien sûr, c'était quelque chose, et nous sommes en plus la dernière équipe belge à avoir remporté un trophée européen. Il y avait beaucoup d'internationaux à ce moment. Je crois que c'est gravé à vie, tout le monde te le rappelle et pour être honnête, quand je suis arrivé au « château » (du Haillan) avec ma voiture, j'ai bien senti que j'avais changé de dimension. C'est le rêve de tout footballeur de remporter ce type de trophée.


"C'est le rêve de tout footballeur de remporter ce type de trophée."


Pourtant, tu ne participes par à l'Euro 88' avec la Hollande...

Oui, normalement je devais rejoindre l'équipe en Allemagne s'il y avait un blessé. J'étais réserviste. Devant moi que des grands noms avec Kieft, Van Basten notamment et finalement personne ne s'est blessé et je les ai regardé remporter la compétition.



Tu pars pour Caen après Bordeaux. Une bonne période pour toi ?

Non pas vraiment...j'ai suivi Jesper Olsen à Caen mais l'équipe n'était vraiment pas aussi bonne qu'à Bordeaux. Mais pour être très honnête, comme je l'ai dit avant, Bordeaux, c'était vraiment le meilleur endroit où j'ai joué au football. Le climat est très agréable, les gens sympathique, et la ville est magnifique ! Je vivais à Saint Médard, et j'allais à la mer avec Durand ou Dugarry. Vraiment une super période.


"Etre scout pour les Girondins ? Pourquoi pas ...


Joe Dagrosa vient de racheter le club, faire du scouting pour Bordeaux dans le Benelux, ça te dirait ?

En ce moment, je travaille pour une banque jusqu'en décembre, après je suis déjà ambassadeur pour les olympiques en Belgique. Mais pourquoi pas j'adore cette ville et ce club et si le nouveau propriétaire m'appelle, je fonce. J'ai encore des contacts intéressants dans le monde du foot et ce serait un grand plaisir. Je connais Samuel Kalu par exemple que vous avez recruté cet été, un joueur avec un grand talent.


Par exemple, qui conseillerais-tu aux Girondins ?

Kara Mbodj, un joueur avec un grand talent...et grand tout court. Je le trouve justement très à l'aise avec son grand gabarit. Tu verras qu'il va faire parler de lui dans très peu de temps. En Belgique, il a déjà une très bonne côte.