Ariel Jacobs : Un diable rouge au FC Copenhague

Le 13 12 2018 à 12h01

En marge du match entre le FC Copenhague et le FC Girondins de Bordeaux, Ariel Jacobs décrypte pour l'adversaire des Bordelais en Europa Ligue.

Ariel Jacobs est ce qu'on appelle un prophète en son pays mais pas que. Adjoint du grand George Leekens et spécialiste de la formation belge. Il a été plusieurs fois champion de Belgique mais aussi champion de Danemark avec le FC Copenhague en 2013, instigateur de l'excellente dynamique sportive dans laquelle se trouve le club, encore actuellement. Aujourd'hui consultant, il répond à nos questions en marge du match entre le FC Kobenhavn et le FC Girondins de Bordeaux pour la dernière journée de phase de poule de l'Europa League 2018-2019.



Bonjour M.Jacobs, pourriez-vous nous parler du FC Kobenhavn, le futur adversaire des Girondins de Bordeaux ?

Le club de Copenhague est devenu sur les 10-15 dernières années le plus grand club du Danemark et a pris le dessus sur Brondby qui est le club traditionnel. Copenhague a développé une excellente structure sportive et financière ce qui leur a permis d'ambitionner le titre de champion du Danemark plus souvent et d'être présents en Champions League comme en Europa League.


"Au mois de novembre, Cornelius est devenu titulaire, meilleur buteur du championnat danois et a intégré la sélection nationale. Sa carrière était lancée.


Vous avez découvert Andreas Cornelius et l'avez lancé dans le bain professionnel. Comment cela s'est-il passé ?

Comme quoi le sort et la carrière d'un joueur tiennent à fort peu. J'avais signé Fortin au club, la compagne de préparation avait déjà commencé et la trêve estivale est beaucoup plus courte chez eux, et au moment où j'arrive, l'attaquant Dame N'Doye était partant pour la Russie, il n'y avait pas d'alternative sur le marché des transferts et j'étais pratiquement sans attaquant. Dans la hiérarchie du club, le suivant, c'était Cornelius. Il m'a laissé une excellente impression dans le stage de préparation. Je voulais aussi le protéger en lui donnant du temps de jeu au fur et à mesure aussi souvent que les circonstances le permettaient. Après 3 ou 4 semaines, il est devenu incontournable et a fait preuve de beaucoup de sang froid. Au niveau mentalité : une envie d'apprendre et une attitude exemplaires. Au mois de novembre, il est devenu titulaire, meilleur buteur du championnat danois et a intégré la sélection nationale. Sa carrière était lancée.



Quelle est l'aura du football au Danemark ?

C'est toujours le sport numéro un en compétition avec le handball et le cyclisme. Mais le football au Danemark est bien côté du fait qu'on le retrouve dans les compétitions européennes et puis le stade de Copenhague est splendide et attire beaucoup de monde. C'est vrai que ce pays semble un peu oublié mais vous avez Lerager et Cornelius et je suis persuadé que leur mentalité et leur jeu vous démontrent combien ce pays est grand.


Vous avez contribué à faire éclore ce club du FC Copenhague. Ce club peut il atteindre une demi d'Europa League ?

Ca va être difficile mais il ne faut jamais exclure une très bonne saison ou une très bonne année qui peut les amener loin en Europa League ou en Champions League. Il y a une réalité, c'est qu'économiquement et financièrement, c'est plus faible que les clubs du Top 5 européen et en plus ce genre de club perdent très vite leur bons et jeunes talents sans avoir forcément la possibilité de les remplacer et donc s'appuyer sur des joueurs moins talentueux notamment à l'Est. Pour le Danemark, c'est le marché finlandais, norvégien ou suédois. Mais sans cela, ce serait fort peu probable qu'un club danois aille loin en Europa League.


Bordeaux et la Belgique c'est une histoire d'amour. Dernièrement, le club a recruté Lukas Lerager et Samuel Kalu. Qu'est ce que cela vous évoque ?

Tout d'abord, la Belgique a produit quelque supers talents, Hazard, De Bruyne, Kompany, Courtois. Très peu de ces joueurs ont joué dans des équipes belges pour des raisons économiques encore un fois et comme évoquées précédemment. Ils partent vite vers l'étranger. Je crois surtout que de plus en plus, la Belgique devient un tremplin pour des joueurs qui viennent de l'Est, Afrique ou Amérique du Sud. Le championnat belge est difficile, il y a beaucoup de duels et peu d'espace. Celui qui survit en Belgique aura beaucoup de chance de faire une bonne carrière.



Vous connaissez bien Anderlecht. Bordeaux suit le joueur égyptien Mahmoud Hassan dit Trézéguet, est-ce une bonne pioche ?

Tout à fait, c'est un jouer qui est venu en Belgique il y a environ 5 saisons, il était très jeune en provenance d'un continent différent avec une culture différente. Arriver dans un noyau dur comme Anderlecht, il faut pas mal de temps pour s'acclimater et dans des clubs comme Anderlecht on reçoit vite l'étiquette de joueur insuffisant, c'est difficile. Il est un fait qu'on aurait dû se poser la question de garder le joueur mais c'est important que le joueur se ressaisisse dans la difficulté. Si Bordeaux montre un intérêt concret, je crois que ce sera une belle récompense pour ce fabuleux technicien. Il a des hauts et des bas mais il a une technique et une vitesse d'exécution bien haut delà de la moyenne. Il s'est aguerri physiquement ces dernières saisons et c'est certainement que Bordeaux, je vous le garantis, aura beaucoup de plaisir à le voir jouer.




Les Girondins de Bordeaux, qu'est ce que cela représente pour vous ?

Cela reste un club de tradition qui était un grand nom de la taille de Lyon ou de Marseille. On s'est rendu compte que Bordeaux a eu une rechute au niveau de ses performances. Je garde un bon souvenir de Bordeaux puisqu'on s'est qualifié avec Anderlecht sur votre terrain de Lescure (Chaban Delmas ndlr) après un match nul un partout en 2007 je crois. C'était une qualification méritée avec je crois, Micoud. Il y avait pas mal de star mais cela est difficile de garder le contact avec le top. Mais c'est un club qui garde une aura notamment en Belgique.




Avec votre immense expérience dans la formation et l'analyse, un poste de scout pour le Benelux dans le nouvel organigramme des Girondins de Bordeaux, cela pourrait se faire ?

Ecoutez, il y a toujours des combinaisons intéressantes. Mon travail actuel me permet de suivre l'actualité du football au plus près. Je suis analyste pour une chaîne de télévision sur le championnat allemand notamment et cela me permet de garder un œil affûté sur les joueurs et talents émergeants.


"Si je peux vous donner un nom, je suis assez impressionné par l'arrière gauche du Royal Antwerp FC, Simen Juklerød.


Quel est votre analyse sur les performances d'Anderlecht ?

Anderlecht connaît une saison difficile mais il y a eu énormément de critiques sur la direction et le staff car on attend plus du club. Mais à mi-décembre, rien n'est fait, tout reste possible. Il faut passer ce cap difficile.


Avez vous un arrière gauche à conseiller aux Girondins de Bordeaux ?

(il rit) Je ne savais pas que je faisais du scouting bénévole maintenant. Vous avez cité deux postes très recherchés dans le monde du football professionnels avec le poste de numéro 10, à savoir si les clubs cherchent un milieu à la Michel Platini, si cela existe encore (rires) ou si le 10 actuel a un autre profil. Le poste d'arrière gauche et les gauchers ne courent pas les rues et surtout celui qui sait combiner sa tâche défensive avec celle, plus offensive. Mais si je peux vous donner un nom, je suis assez impressionné par l'arrière gauche du Royal Antwerp FC, Simen Juklerød. C'est le prototype du joueur scandinave. Il est grand, intransigeant en défense et évolue plutôt dans un 4-4-2. Il arpente son flanc, il est à 6 passes décisives, cela confirme que les joueurs scandinaves s'adaptent rapidement à tous les challenges.


Merci M.Jacob !


ABONNEZ-VOUS à notre chaîne YOUTUBE pour suivre le match FC Copenhague - FC Girondins de Bordeaux (cliquer sur le texte)


  • 676 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

@J_AurelChz | jeanaurelchazeau.com

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !