31/08 . 00h00

Le 02 09 2018 à 11h11

Nous vous publions les coulisses du dernier jour du mercato des girondins.

Ils sont Ecossais, Suédois, Anglais, Italiens, Grecs, Hollandais et Brésiliens. Pour Leero Sport News, ces journalistes du monde entier nous dévoilent les dessous du mercato bordelais.


Le dossier Karamoh



Le team DiMarzo nous révèle qu'après que l'Inter ait signé Baldé et Politano, le club a essayé de garder Karamoh et envoyer Candreva vers Monaco.

Candreva avait été très clair par la suite : il ne voulait pas quitter l'Inter, se sentant en adéquation avec le projet. C'est à partir de ce moment que l'Inter a décidé de vouloir prêter Karamoh vers un autre club de Serie A pour que le joueur puisse recueillir encore plus d'expérience. Un accord a été très proche avec Parme, un club avec lequel les nerazurri entretiennent de bons rapports.


Seulement, Karamoh refusa pour jouer chez l'un du top 6 d'un des championnats majeurs. L'Inter refusa à son tour d'envoyer sa pépite vers un concurrent direct pour la Ligue des Champions. Il y a encore quelque jours, Karamoh souhaitait rester au club et se battre pour avoir sa place.


Quand la saison démarra du côté de Milan, Politano et Perisic ont montré de belles prestations et Baldé, entré en jeu, a aussi fait belle impression. Il apparaissait donc que Karamoh n'aurait aucune chance d'être titulaire cette saison. Mais l'Inter croit en lui énormément et veut qu'il s'aguerrisse. Par conséquent, un prêt vers la Ligue 1 semblait être la bonne solution pour tout le monde. Saint Etienne, d'abord, Karamoh séduit, c'est Bordeaux qui remporta la mise sur le simple fait de jouer l'Europa League. Pour être clair, le 31 août à midi, Karamoh était Stéphanois, en fin d'après midi, il était Bordelais.



Le dossier Morelos



Dans la matinée du 31 août, Raman Bhardwaj nous révèle que les dirigeants bordelais sont revenus à la charge concernant Alfredo Morelos avec une offre incluant divers bonus supplémentaires et une augmentation du prix du transfert. Le message des Rangers était net : le joueur n'était pas à vendre. Après avoir tenté sa chance plus tôt dans le mois, les Girondins ont une nouvelle fois été reconduits


Le dossier Krmencik



Jakub Konečný, journaliste tchèque nous avait fait part en exclusivité de l'intérêt des Girondins pour le grand attaquant du Viktoria Plzen. L'état major sportif du Viktoria représenté par Myslivesek n'avait pas réellement envie de vendre sa star avant l'échéance de la Ligue des champions sauf offre exceptionnelle. L'envie du joueur voulant rallier la Gironde pour évoluer dans un top championnat n'a pas été suivie par celle de ses dirigeants, gourmands. Trop pour GACP.


Le dossier Prijovic



Proposé il y a deux ans par East Foot Management, Aleksandar Prijovic était suivi depuis cet hiver par le Stade Rennais et les Girondins de Bordeaux. Stavros Sountoulidis, journaliste dédié au PAOK nous avait révélé que le club ainsi que le joueur se concentrerait d'abord sur la Coupe du monde avec la Serbie mais que le prix serait au moins de 6-7 millions d'euros. Pour 300k euros par saison, le club Marine et Blanc n'a pu s'aligner sur son salaire du PAOK de 1.5m€. Dommage.





  • 209 vues
  • 0 commentaires

L'auteur

Jean-Aurel Chazeau

Fondateur Leero Sport News et juriste en herbe rêvant comme un gosse devant les passements de jambes de Roni, pense toujours qu'Edixon Perea aurait pu jouer dans un top club.

Voir les articles

Cet article n'a pas encore de commentaire. Soyez le premier à le commenter !